Tu es le jardinier de ta plante intérieure et sa croissance et sa beauté sont sous ton entière responsabilité.

Daniel Desbiens

 

Notre corps est comme la terre de notre jardin potager.

Pour le garder en forme avec vitalité et énergie il est nécessaire de bien l’entretenir.

 

Et comme pour le jardin, connaitre la nature de sa terre est important pour lui apporter ce qui sera nécessaire à la bonne croissance de ce qu’on y sème.

Dans notre corps il en va de même, il est vital de garder notre terrain en bon équilibre.

 

Il existe 7 grands terrains qui ont été définis en naturopathie.

Nous possédons tous les 7 profils ; l’objectif étant de les garder en équilibre.

Toutefois, nous avons dans ces 7 profils, des tendances qui nous sont propres, en fonction de notre état d’être et de notre hygiène de vie globale.

Par exemple : mes deux terrains prédominants sont le terrain troubles digestifs et le terrain psycho émotionnel.

 

Etant quelqu’un d’hypersensible, pendant très longtemps la moindre émotion ou situation de vie me mettait dans tous mes états et déséquilibrait mon “terrain psycho émotionnel”.

Cela avait pour conséquence en plus des autres causes spécifiques à l’alimentation, de dérégler mon “terrain troubles digestifs”. On sait que le cerveau émotionnel est dans nos intestins.

Il m’arrive encore de voir des dysharmonies dans ces deux terrains quand je ne respecte pas mon hygiène de vie globale (couchée trop tard, repas festifs…), et mon corps, ne se gêne pas pour vite me rappeler à l’ordre.

Ce rappel a le mérite aujourd’hui de me permettre de rétablir l’équilibre avec tout ce que les outils de la naturopathie peuvent m’apporter.

Bichonner mes terrains et en prendre soin, c’est garantir un état d’être heureux, un corps énergique et une vitalité optimale.

Quels sont les 7 terrains qui nous composent ? 

 

Terrain Troubles digestifs (TTD) :

Dès la naissance, l’écosystème bactérien intestinal participe à la mise en place du système immunitaire. Cependant ce n’est qu’en grandissant que l’immunité de l’enfant va se développer, réagir de manière autonome pour finir par devenir complètement mature.

Chez toute personne en bonne santé, la flore microbienne, également appelée « microbiote intestinal », est composée d’un ensemble de micro-organismes (bactéries, champignons…) non pathogènes, vivant en parfaite harmonie et faisant partie intégrante du système de défense de notre organisme.

 

On distingue 2 types de flore :

  • La flore de fermentation, prédominante dans le côlon ascendant, qui agit sur les hydrates de carbone.
  • La flore de putréfaction, prédominante dans le côlon descendant, qui agit sur les acides aminés.

Voir l’article : Et si votre microbiote influençait vos émotions.

 

Chez une personne bien vitale, il existe un équilibre entre la flore de fermentation et celle de putréfaction. En revanche, lorsque l’une des deux domine l’autre, on parle de dysbiose intestinale.

En effet, la dysbiose augmente la perméabilité de l’intestin grêle ce qui favorise le passage de molécules étrangères reconnues par notre système immunitaire, dont l’emballement est à l’origine de nombreuses maladies.

 

Les déséquilibres de la flore intestinale ainsi que les troubles digestifs et hépatiques sont des signes caractéristiques du Terrain TD

 

Le Terrain intoxiqué :

Un émonctoire est un organe qui permet à l’organisme d’éliminer des déchets.

Nous en avons 5 principaux qui permettent de désintoxiquer notre corps :

  • les intestins,
  • le foie,
  • la peau,
  • les poumons
  • les reins.
  • La muqueuse utérine (endomètre), chez la femme peut également agir comme une soupape destinée à compenser une insuffisance émonctorielle (intestinale le plus souvent).

Pour rappel, le foie est un organe aux multiples fonctions métaboliques, il possède notamment un grand rôle d’épuration.

 

Voir les articles :

Nous ne sommes pas tous égaux face à l’élimination de nos déchets, elle varie d’un individu à l’autre selon plusieurs facteurs:

  • La génétique.
  • L’état global du métabolisme.
  • L’état micro-nutritionnel potentiellement carencé en acides aminés et en minéraux.

 

D’après l’OMS, 30 % des pathologies auraient une origine environnementale La pollution atmosphérique et la pollution de l’air à l’intérieur des habitations, la contamination de l’eau, l’absence de système d’assainissement, les substances toxiques, les vecteurs de maladie, le rayonnement ultraviolet et la dégradation des écosystèmes sont autant de facteurs de risques environnementaux.

 

Terrain Acide (TA) :

Un acide est un composé chimique, capable de libérer un ou plusieurs protons H +.

Le pH d’une solution obtenue en dissolvant un acide dans l’eau est inférieur à 7.

 

Une base est un composé chimique, capable de capturer un ou plusieurs protons H +.

Le pH d’une solution obtenue en dissolvant un acide dans l’eau est supérieur à 7.

 

Pour maintenir le PH dans les limites normales, 3 mécanismes interviennent :

  • Le système tampon : système qui permet de neutraliser une partie de l’acidité de manière immédiate.
  • L’exhalation du CO2 par les poumons : efficace en quelques minutes, il y a une élimination d’un excès d’acides par ventilation.
  • L’excrétion d’ions H + par les reins : Ce sont les reins qui éliminent les ions H + en excès.

Toutefois, le foie et les muscles jouent également un rôle de soutient, notamment en faveur du rein pour préserver les ions bicarbonates.

Les normes physiologiques chez l’être humain sont : – PH sanguin entre 7.38 et 7.42. – Acidose : pH < 7.35 et alcalose : pH > 7.45.

Les acides forts proviennent principalement des protéines animales (viande, fromages, laitages…). Il s’agit notamment de l’acide urique, nécessitant un travail du foie et des reins pour son élimination.

Les acides faibles sont principalement d’origine végétale. On y retrouve l’acide citrique, l’acide oxalique et pyruvique. Ils peuvent être volatils et s’éliminer par les poumons sous forme de gaz carbonique.

 

Les articles à lire :

 

Terrain psycho-émotionnel (TPE)

Le terrain TPE résulte d’une hypersensibilité aux agressions pouvant aboutir au véritable stress, appelé aussi syndrome général d’adaptation (travaux du Dr Hans Selye). Ce terrain est évolutif, il démarre généralement par une tension, une irritabilité, des désordres émotionnels, puis un épuisement nerveux

Le terrain TPE est également propice à un dérèglement en neurotransmetteurs. Ce sont des molécules biochimiques qui permettent la communication au sein du système nerveux et qui peuvent influencer directement le comportement.

Les plus connus sont :

  • La dopamine,
  • La sérotonine,
  • L’adrénaline,
  • La noradrénaline,
  • Le GABA,
  • L’acétylcholine.

Ce terrain est très lié à la nutrition puisque la plupart des composants des tissus neurologiques, des neurotransmetteurs et des mécanismes de protection contre les processus dégénératifs cellulaires neuronaux sont d’origine alimentaire

Il ne faut pas sous-estimer les désordres neuropsychologiques engendrés par une alimentation et un mode de vie déséquilibrés (carences en micronutriments, encrassage cellulaire et tissulaire, dysfonction du système de neurotransmetteurs, dégénération et oxydation cellulaire…).

Les articles à lire :

 

Terrain Carencé en acide gras poly insaturé (TC)

Les lipides sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisme.

Parmi eux, on rencontre notamment les acides gras poly-insaturés (AGPI), dans lesquels se classent les Oméga 3 et 6. Les oméga 3 et les oméga 6 sont des acides gras dits « essentiels » car ils ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme et doivent donc être apportés par notre alimentation.

Le Terrain TC est la résultante d’une carence chronique en acides gras essentiels. Les oméga 3 contribuent à prévenir l’apparition de maladies cardiovasculaires.

Ils ont également une influence bénéfique sur la qualité :

  • des membranes cellulaires,
  • le développement du système nerveux
  • les réactions anti-inflammatoires et immunitaires.

 

Les oméga 6 jouent un rôle important dans le maintien de l’intégrité de l’épiderme, dans le fonctionnement du système nerveux et activent la réponse inflammatoire.

Nous avons tendance à surconsommer les oméga-6 et à ne pas consommer suffisamment d’oméga-3. En effet, les oméga-6 sont plutôt abondants dans les aliments et les oméga-3 nettement plus rares.

Le ratio minimal devrait être d’1 oméga-3 pour 4 oméga-6.

Les articles à lire :

 

Terrain Oxydé (TO)

Les radicaux libres sont des sous-produits du métabolisme normal de l’oxygène et jouent un rôle important dans la communication entre les cellules. Leur production est un phénomène physiologique naturel, indissociable à la vie dans une atmosphère oxydante. Les cellules du corps sont normalement capables de se défendre contre les dommages causés par ces radicaux libres à l’aide d’antioxydants.

Lorsque les mécanismes de détoxication sont submergés, l’organisme est dans une situation de stress oxydant.

Articles à lire :

Terrain glycémique (TG)

L’organisme régule sa glycémie par le biais de sécrétions d’insuline et de glucagon synthétisées par le pancréas qui agissent au niveau du foie.

Le terrain TG est le résultat d’une consommation excessive de sucres rapides.

Une glycémie à jeun normale est comprise entre 0,74 g/L et 1,06 g/L (4,04 et 5,83 mmol/L) avec une moyenne de 0,83 g/L (4,565 mmol/L).

Le prédiabète est un état intermédiaire entre la santé et le diabète de type 2. Il se diagnostique par une prise de sang indiquant une glycémie à jeun comprise entre 1,05 et 1,26 g/L (2 contrôles d’une semaine d’intervalle sont recommandés).

Un repas riche en sucres rapides va engendrer une élévation brutale de la glycémie suivie d’un pic insulinique grâce au travail du pancréas. Le taux de sucre dans le sang va alors baisser, allant même jusqu’à atteindre un seuil transitoire légèrement en dessous de la norme.

Articles à lire :

 

 

Vous souhaitez  plus de détails sur chacun des terrains?

 

Reconnaître les symptômes qui peuvent alerter d’un déséquilibre, mes conseils de naturopathe et tous les articles pour approfondir ?

 

Cliquez sur les différents terrains ci-dessous pour y accéder.

 

Vous voudriez connaitre l’état de votre terrain? N’hésitez pas à me contacter par mail sur la page contact en cliquant ICI.

Je vous enverrai un lien vers le questionnaire et vous communiquerai le résultat avec plaisir.

 

référence :
Etudes des terrains issus du laboratoire copmed et bionalys.

 

Vous souhaitez en parler ? je vous offre un appel découverte. -> Cliquez ici