Le tiers de ce que nous mangeons suffirait à nous faire vivre; les deux autres tiers servent à faire vivre les médecins.
                                                                     Dr Paul

Avouons le, notre seule envie quand nous pensons nourriture est de se faire plaisir. Et nous nous fichons que tel ou tel aliment soit “mauvais” pour notre santé, tant qu’il nous fait du bien émotionnellement

Le plaisir est fondamental à la bonne assimilation des nutriments.

Cela commence par le visuel, l’odorat et enfin notre palais des saveurs.
Il est donc évident que nos sens sont plus stimulés par un bon gâteau que par une assiette de légumes.

De plus, notre monde moderne, où l’on court tout le temps, nous laisse peu de temps pour la cuisine gastronomique.
Heureusement, l’alimentation industrielle a pensé à tout….

  • Des légumes forcés et cultivés hors sol.
  • Des élevages intensifs où les animaux stressés par leur condition de vie ont chargés leur chair en toxines appétissantes.

Une alimentation de cette origine a de quoi stresser notre corps :

  • Par sa qualité médiocre,
  • Ses pesticides,
  • Son appauvrissement en oligo-éléments et minéraux.

Que pouvons-nous donc faire pour préserver notre corps de ce stress alimentaire ?

Règle numéro 1 : Privilégiez la qualité.

Des légumes bio (cultivés prêt de chez vous) ou issu de l’agriculture raisonnée (maraîchers sur les marchés souvent), qui auront poussés en pleine terre et à qui on aura permis d’atteindre la maturité avant la cueillette.

Ils seront ainsi plus riches en vitamines, oligo-éléments, et minéraux et meilleurs pour notre corps.

De plus, le goût d’un fruit ou légume de saison, fraîchement cueillit est un bonheur pour nos papilles.

Pour les viandes privilégier là aussi les élevages où les animaux sont respectés ; bio ou filière bleu-blanc-cœur par exemple.
On trouve dans les amaps (associations de paniers de légumes) des filières viandes, ou encore sur internet des producteurs bio qui vendent en directs et livrent à domicile.

Règle numéro 2 : Repérez les aliments qui aggravent le stress.

Se sont toutes les céréales raffinées ;

  • pain blanc,
  • riz blanc,
  • céréales du petit déjeuner,
  • sucre.

Aliments qui stimulent la libération de cortisol et entraînent une sur-activation des surrénales.
Le cortisol, étant immunodépresseur, entraîne à son tour une baisse du système immunitaire ; porte ouverte à toutes les infections.

Préférez les céréales complètes, là encore bio pour éviter les pesticides qui restent dans les coques, générateurs de toxines.
Ces toxines et oxydations entraînent à la longue douleurs articulaires,  musculaires, troubles nerveux et maladies auto-immune.

Règle numéro 3 : Privilégiez les aliments anti-stress.

Ces aliments sont ceux, riches en oméga 3 et minéraux (magnésium, phosphore) tels que :

  • oléagineux (noix, noisettes, amandes),
  • poissons gras marinés,
  • huiles de colza, lin, noix.

 

Vous souhaitez en parler ? je vous offre un appel découverte. -> Cliquez ici